Paradoxe en mode croissance

24 mai 2019
  • Portraits d'entreprises

Paradoxe en mode croissance

Groupe Paradoxe existe depuis plus de 20 ans, mais c’est en 2013 qu’il a fait l’acquisition d’une église dans le quartier Ville-Émard de Montréal pour produire des événements. Baptisé Théâtre Paradoxe, ce nouveau lieu de diffusion a été inauguré en 2014. Depuis, il sert de plateforme d’apprentissage pour la trentaine de jeunes qui, chaque année, bénéficie du programme d’insertion socioprofessionnelle en techniques d’arts de la scène que propose l’entreprise d’économie sociale.

« Nous en sommes à notre cinquième année de développement et, avec tous les changements que nous avons connus, il a fallu repenser notre façon de faire et aller chercher les bons outils pour poursuivre notre croissance », explique Gérald St-Georges, fondateur et directeur général de Groupe Paradoxe, qui participe cette année à l’initiative L’économie sociale, j’achète! avec Samuel Morier, coordonnateur aux événements.

« Notre principal objectif est d’accroître notre marché tout en respectant notre mission et nos origines. À la base, nous sommes une entreprise d’économie sociale et d’insertion, et nous ne voulons surtout pas dénaturer ça. Comment grandir, faire ça avec une plus grande équipe, tout en ne perdant pas l’essence de qui nous sommes? »

En plus d’être la première scène écoresponsable certifiée Or du Grand-Montréal, le Théâtre Paradoxe est très fier du partenariat qu’il a conclu avec les Productions Bazzo Bazzo. En effet, depuis 2017, c’est lui qui accueille le tournage de l’émission Y’a du monde à messe, diffusée à Télé-Québec.

« Ça va très bien, on vient de renouveler notre partenariat avec Les productions Bazzo Bazzo. Mais on a aussi plusieurs autres projets sur le feu! » poursuit M. St-Georges, en expliquant que son entreprise travaille actuellement sur le développement de nouveaux partenariats et sur ses outils de communication et de promotion.

« Retour aux nouvelles