L’économie sociale au centre des valeurs et des partenariats de l'UMERLS

29 août 2019
  • Portraits d'entreprises

« Notre principale raison de participer à l’initiative L’économie sociale, j’achète! ? Les valeurs que nous partageons avec le CESIM, et aussi avec nos clients, qui sont en majorité des OBNL comme nous. » - Denis Bordeleau, UMERLS

Depuis 2013, l’Unité mobile d’entretien et réparation en logements sociaux (UMERLS) travaille principalement avec des organismes comme la Fédération des OSBL d’habitation de Montréal (FOHM) ou encore l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM). Elle intervient en offrant de nombreux types de services au grand public et aux gestionnaires d’immeubles sociaux ou collectifs : travaux de réparation, entretien, remise en état, décontamination, désencombrement, pré-extermination, etc.

L’entraide entre organismes – qui accordent la priorité aux besoins de cette clientèle – est centrale pour Denis Bordeleau, coordonnateur de l’UMERLS. « C’est important pour nous de créer des partenariats, de s’afficher non seulement comme OBNL, mais aussi comme entreprise d’économie sociale. On est déjà impliqués dans le mouvement et on veut continuer de l’être. C’est primordial pour la reconnaissance, le climat de confiance qui se crée… »

Depuis 2018, l’UMERLS offre aussi ses services à des clients du domaine privé et compte continuer de développer cette avenue, tout en se préparant à relever de nouveaux défis cette année. D’abord, un changement de gouvernance, qui entraîne en ce moment une redéfinition de l’entreprise à tous les niveaux : mission, statuts et règlements, nouveaux partenariats… Le coordonnateur cite aussi la tenue d’un appel d’offres majeur cet automne, qui pourrait apporter une charge de travail significative pour son organisation, ainsi qu’un défi au niveau du recrutement et de la rétention de la main-d’œuvre.

« La restructuration et la modification de notre offre, c’est beaucoup dans la vie d’un OBNL! Je travaille en ce moment d’arrache-pied sur toutes les étapes que ça implique, incluant une AGA, et je pourrai ensuite me concentrer sur le développement de nouveaux contrats », explique Denis Bordeleau qui, grâce à L’économie sociale, j’achète! compte continuer d’élargir son précieux réseau de partenaires en économie sociale.

« Retour aux nouvelles