La coopérative montréalaise de design urbain et événementiel Le Comité a le vent dans les voiles

27 août 2019
  • Portraits d'entreprises

Créée suite à une formation du Réseau COOP, la coopérative Le Comité connaît actuellement une importante période de développement à l’extérieur de Montréal. Propulsée par une entente en 2019 avec l’Association des marchés publics du Québec, dont elle fait désormais partie de l’offre de services, la petite entreprise montréalaise a réalisé des pas de géant depuis sa création en 2016.

Son expansion dans le reste de la province a commencé dans les Laurentides, à Val-David, dont elle a entièrement conçu et aménagé le marché public et l’espace multi-fonctions pour la tenue d’activités culturelles, commerciales et touristiques. « Nous sommes très fiers du marché public de Val-David, un projet qui a représenté Montréal dans un concours international de design pour son initiative sociale et sa créativité », déclare Pierre Moro-Lin. Le designer et cofondateur du Comité souligne également la participation de son entreprise à des projets culturels dans plusieurs régions et MRC.

« Le projet à Val-David nous a vraiment aidés à mieux connaître ce secteur pour offrir nos services ailleurs dans la province. Nous proposons maintenant le design, l’accompagnement et le service-conseil aux organismes, aux marchands et aux municipalités », poursuit Moro-Lin, qui participe pour la première fois à l’initiative L’économie sociale, j’achète! cette année.

« Nous avons choisi l’initiative pour accéder à des formations qui nous aideront à poursuivre notre croissance et acquérir de nouveaux outils de gestion interne, de commercialisation et d’exportation. Le coaching nous a aidé à dresser le portrait de notre coop et à mieux organiser nos ressources humaines. Nous venons d’ailleurs d’ouvrir un nouveau poste de chargé de projet en développement communication et du marketing. C’est l’initiative qui nous a accompagnés pour le faire! » Le Comité compte aussi acquérir de nouveaux outils pour améliorer la gestion et le rayonnement du 4057, l’espace de création partagé qu’il pilote à Hochelaga-Maisonneuve.

« Retour aux nouvelles