D-Trois-Pierres vous accueille au bord du Lac des Deux Montagnes

24 octobre 2019
  • Portraits d'entreprises

D-Trois-Pierres se lance dans le domaine événementiel

« Quand je m’adresse à des acheteurs ou investisseurs, je ne parle pas seulement au nom de mon organisme, mais aussi au nom de toute la collectivité de L’économie sociale, j'achète! . » - André Gariépy, D-Trois-Pierres

Active depuis 30 ans, l’entreprise d’économie sociale D-Trois-Pierres est reconnue pour son programme d’insertion professionnelle et sociale par l’agriculture. En effet, elle est bien implantée au Cap Saint-Jacques, où elle exploite la ferme écologique du parc-nature, qui produit des fruits et légumes entre autres utilisés par les banques alimentaires. Sans perdre de vue cette vocation, le nouveau directeur général André Gariépy annonce un vent de renouveau au sein de son organisme cette année :

« 2019 est une année charnière parce que nous avons réintégré la Maison Brunet, un bâtiment historique de 1835 situé sur un magnifique terrain, au bord du lac des Deux-Montagnes. C’est vraiment un joyau et nous voulons le faire connaître! » s’exclame André Gariépy, successeur d’André Trudel qui a cofondé D-Trois-Pierres et été très actif pendant plusieurs décennies dans le monde de la réinsertion. L’organisme a déjà occupé l’édifice dans le passé, avant la rénovation complète effectuée par la Ville de Montréal.

« En plus d’héberger nos bureaux, ce lieu nous permettra d’offrir des services événementiels et de restauration sur place, par exemple pour des mariages, des événements privés ou corporatifs », poursuit le directeur, qui participe cette année à L’économie sociale, j’achète! « On repart à zéro avec ce nouveau créneau, alors il faut tout bâtir! »

Tandis que D-Trois-Pierres met en place cette nouvelle offre de services, André Gariépy réfléchit aussi à la manière dont il répondra à la mission première de son organisme, soit la réinsertion. « Nous envisageons que les services événementiels soient aussi associés des parcours de réinsertion, par exemple en service aux tables ou service à la clientèle. Mais ce pourrait aussi être un volet important permettant de financer le reste de nos activités. » Parmi ces autres activités de financement se trouve une autre nouveauté en 2019 : la commercialisation de l’ail récolté au Cap-Saint-Jacques, qui est désormais disponible en magasin.

Une chose est certaine : D-Trois-Pierres continuera de favoriser les partenariats avec d’autres entreprises d’économie sociale actives dans la région. « Pour tous les services, c’est évident que mon premier réflexe est de me tourner vers d’autres membres de notre réseau. C’est l’essence même de l’économie sociale, et nous devons avant tout être nos propres ambassadeurs. »

« Retour aux nouvelles