Conversations sur la rose des vents

Ce qui change à Montréal

Les enjeux sont nombreux sur l’île de Montréal : adaptation aux changements climatiques, attraction et rétention des familles, vieillissement de la population, utilisation des nouvelles technologies à des fins citoyennes, etc. Ils fournissent autant d’opportunités d’inventer et d’expérimenter de nouvelles approches pour faire de notre ville un endroit où il fait bon vivre.

Par la question Qu’est-ce qui change dans votre quartier, votre arrondissement, sur l’île?, nous voulions ouvrir les possibilités au fait que ces grands changements peuvent être autant de créneaux porteurs pour l’économie sociale.

Les réponses ont été variées, mais plusieurs de ces changements s’articulent autour des axes suivants :

  1. Des changements au niveau des populations ciblées
    Par exemple, les besoins des jeunes, des populations vieillissantes, des communautés immigrantes et des jeunes familles obligent à repenser la ville et nos services.
  2. Une gentrification et un appauvrissement des populations
    Les quatre conversations ont identifié que la gentrification des quartiers crée du même souffle des difficultés d’accès au logement. Par exemple, on constate des poches de pauvreté dans certains quartiers, une difficulté à se loger pour d’autres, un parc locatif de plus en plus restreint.
  3. Une revitalisation économique de certains quartiers et artères commerciales, d’une part, et une certaine morosité économique, d’autre part
    Par exemple, la fermeture de nombreux commerces sur certaines artères commerciales, alors que d’autres sont en revitalisation.
  4. Des changements socio-démographiques, par exemple en ce qui a trait aux communautés immigrantes présentes sur l’ensemble de l’île, de Parc-Extension, en passant par Saint-Michel et Pointe-aux-Trembles.
  5. Des projets pour accéder à la propriété individuelle et collective
    Par exemple, la construction de condominiums dans tous les quartiers, des projets d’habitation communautaire et du logement abordable, le regroupement d’organismes dans un même lieu pour accéder à la propriété.
  6. Des changements de comportement
    Une conscience écologique et citoyenne (médias citoyens, ruelles vertes, terrains à développer), un souci de consommer local (marchés publics, potagers solidaires, etc.) et des initiatives liés au partage et à la solidarité (ex. : café suspendu, trocs, E—180).

 

Les commentaires sont fermés.